Petite Louve et Petit Dragon

Il était une fois Maïa.

Poussière d’étoile venue des Pléiades,
Une vive étincelle, dans l’obscurité de mon âme.

Astre de lumière, elle s’est posée sur terre,
Sans annonce, sans oracle
Belle surprise à l’aube de ma vie
Petite louve, douce et calme dans mes bras

Petite louve a grandi
Trouvant mon cœur dès la première seconde,
Sous l’œil bienveillant de la lune,
Qu’elle remarquait dans chaque reflet,
Et pensait lui être attachée

Petite louve regardait la lune
Et observait
Des étoiles dans les yeux, elle rêvait
Espérant que la lune vienne jouer avec elle

Elle attendit quelques années…

 

Il était une fois Célian.

Poussière de lune, venu du ciel
Un souffle pétillant, sur le chemin de ma vie.

Reflet de lune, il s’est posé sur Terre
Attendu et longtemps espéré
Fantôme enfin incarné dans ma vie
Petit dragon tempêtant mes bras

Petit dragon a grandi
Trouvant mon cœur dès la première seconde
Apaisant les rêves de petite louve
Qui venait de retrouver dans son regard
La lune qui ne la quittait jamais

Petit dragon regardait les étoiles
Et suivait sa sœur
Des reflets dans les yeux, il rêvait
Prédisant de belles années à jouer avec elle

Petite louve et Petit dragon

L’or et l’argent,
L’étoile et la lune,

Si différents et pourtant
Se sont attendus, espérés

S’apaisant ou entrant en effervescence
de leur simple présence mutuelle

Mais toujours m’offrant
Une lumière or et argent,
Douce et pétillante,

Véritable Trésor dans mon cœur de maman.