Zeste d'Eco ... and co !

Mettez un zeste d’écologie dans votre vie !

Mais attention, il faut que ce soit avec plaisir, car c’est l’idée primordiale de Vanessa, créatrice Zéro déchet, avec son entreprise Zeste d’Eco :

« L’écologie est très importante pour moi. Le respect de la planète, de la terre…

Par contre, je déteste l’écologie qui montre du doigts et qui culpabilise les gens.

J’aime l’écologie « fun », avec de la couleur, des idées originales, se faire plaisir en respectant la planète »

Pour ce premier projet, Vanessa m’a demandé de lui créer un dessin qui puisse lui servir à décorer des gourdes, thermos, mugs, tote-bag, …
Un dessin spécialement créé pour son entreprise, et donc totalement unique et original.
 
Elle avait envie d’animaux, et d’un peu d’humour, alors je suis partie de ses animaux préférés et je me suis amusée.
M. Hérisson et ses amis prennent l’apéro. Verre en verre, paille de bambou, serviette en tissu et surtout un hôte des plus serviable et pratique avec ses piquants faisant office de piques à olives et tomates cerises !
 

Vanessa était tellement contente de son dessin qu’elle est revenue vers moi à peine 1 semaine plus tard pour m’en commander un second !

J’étais ravie de pouvoir travailler à nouveau avec elle sur ses projets.

Cette fois, elle avait besoin d’un dessin pour son second site – sa seconde passion – axé sur l’univers d’Harry Potter.

J’ai pris le temps de me renseigner un peu sur le sujet.

Non pas sur Harry Potter, je suis fan moi aussi et j’ai 2 enfants accros également, mais sur le fait de travailler sur l’univers d’une licence. Car il y a des règles à respecter et, en tant que créatrice moi-même, je suis heureuse qu’elles existent pour protéger notre travail… au moins un minimum.

En 12 ans, j’ai toujours voulu garder mon indépendance créative, cherchant toujours à développer des projets personnels et fuyant les modes, et l’inspiration (très très inspirée parfois) chez les autres. J’ai forcément été influencée dans mon dessin : par des styles que j’aime, des personnes que j’ai côtoyées, des univers qui me parlent, …. Mais je pense avoir réussi à garder ma touche perso et mon unicité au fil du temps.

Je me souviendrais toujours d’un salon du livre, lors duquel je présentais un album jeunesse que j’avais écris, illustré et auto-édité. Une cliente m’achète mon album et me demande une dédicace. Quand je lui demande ce qu’elle souhaiterait que je lui dessine (un animal, l’un des personnages de mon histoire, …), elle me répond de but en blanc : Minnie et Mickey !

Euh …

Je n’ai pas compris et je ne comprends toujours pas cette demande, de la part d’une personne qui venait de m’acheter un album réalisé en très petite quantité, limite de manière artisanale (200 exemplaires), et qui se félicitait de découvrir un petit livre totalement unique, d’une créatrice indépendante…

Ce n’est malheureusement pas le seul exemple que j’aurais à raconter.

Outre le paradoxe de demander le dessin d’une énorme licence mondialement connue à une petite créatrice sur l’un de ses livres, il y a aussi le respect de l’œuvre originale.

J’ai du expliquer à cette cliente, comme à d’autres au cours des 12 dernières années, qu’il existait des lois protégeant le travail de création, les fameux droits d’auteur, droit d’exploitation et de reproduction, … et qu’en plus, pour ma part, j’y applique également un principe personnel.

Je ne vais pas rentrer dans les détails juridiques, c’est bien trop compliqué, mais par principe, je refuse de travailler sur des licences, même si je sais que certaines choses sont tout à fait légales.

J’en ai discuté avec Vanessa et lui ai proposé une solution qui nous éloigne suffisamment de l’univers d’Harry Potter.

Elle-même avait déjà réfléchi à ce qu’elle voulait, et finalement, nous sommes tombées d’accord sur un dessin qui parle aux fans, tout en étant très original et très loin des limites de la licence.

Nous sommes donc parties sur une scène représentant les 4 animaux des blasons des maisons de la célèbre école de magie, en train de préparer une potion sous l’œil vigilent d’une non moins célèbre chouette Harfang des neiges…

Le lion, l’aigle, le serpent et le blaireau sont assez parlant pour ne pas avoir à ajouter quoi que ce soit 🙂

Et nous gardons suffisamment de recul avec l’univers d’Harry Potter pour avoir quelque chose d’unique et d’intéressant.